Dans la grande famille des objets connectés, je demande les sextoys. Depuis le temps qu’on attendait de vraies innovations en matière de jouets pour adultes, c’est la haute-technologie qui vient au secours de l’imagination un peu limitée des « créateurs ». Alors, si vous êtes prêt(e)s à vibrer en version 2.0, bienvenue dans le sexe de demain.

La masturbation 2.0 a de l’avenir

En matière de sextoys connectés, il existe à peu près tout. Et toute la gamme des jouets pour adultes à l’ancienne se décline désormais avec des applications. Oeufs vibrants, godemichés, plugs et stimulateurs prostatiques, tout se trouve aujourd’hui en version 2.0 Pour le meilleur, et parfois pour rien du tout.

Car la technologie ne fait pas tout. Autant, quitte qu’à dépenser 150 à 200 euros dans un jouet érotique, en avoir une quelconque utilité. D’abord, parce que si on n’a jamais éprouvé le besoin d’acquérir un plug anal avant le 2.0, il y a peu de chance d’en avoir une quelconque utilité après. Ensuite, parce que certains sextoys « à l’ancienne » font parfaitement la blague, parfois avec une simple télécommande.

Demandez-vous ensuite si le jouet désiré est compatible avec votre système d’exploitation. Pour ne pas vous faire avoir par la mode des sextoys connectés, cette vidéo de 69desirs.fr remet les pendules à l’heure.

Vive le sexe à distance

Pour l’instant, à l’heure où j’écris ces lignes, sachant que les choses vont très vite, le meilleur des sextoys connectés concerne le sexe à distance. Madame vit à Lyon, monsieur réside à Paris, et le téléphone coquin commence à vous fatiguer ? Laissez-moi vous présenter Hera et Zeus. Madame fait mumuse avec l’un, monsieur avec l’autre. Sauf que tout ce que madame fait est reporté sur le jouet de monsieur. Et inversement.

Dans une version plus libertine, le LovePalz Twist permet de faire la même chose. mais, cette fois, avec un(e) inconnu(e). Oui, mais, me direz-vous, il me faut trouver un(e) partenaire qui possède l’autre moitié de la bête ? N’ayez crainte, une application est mise à la disposition des utilisateurs pour se mettre en « contact ».

Et un homme qui contrôle l’excitation d’une femme à distance, ça ne vous rappelle rien ? Et oui, voici la dernière version du jouet érotique inspiré de la fameuse BD Le Déclic : OhMiBod, une sorte de string vibrant, vous permet même de jouir en musique !

La littérature érotique en version connectée

C’est sans doute parce qu’on aime la littérature érotique, mais le coup de cœur de la rédaction de culturesexe.com en matière de sextoys connectés, va, à l’unanimité, à Little Bird, de B Sensory. Le principe en est simple : le livre érotique est relié par une appli à votre sextoy. Qui vibre et s’agite en fonction de votre lecture.

LITTLE BIRD – B SENSORY, 129,90 euros
(la société éditrice connait des difficultés, mais, à ce jour, il reste encore quelques exemplaires disponibles)

littérature érotique 2.0

Le meilleur (et le pire) des sextoys connectés

On en oublierait vite que le jouet sexuel a été d’abord conçu pour des plaisirs plus… célibataires! Avec le Vibratissimo Cinque, vous disposez d’un vibromasseur tout ce qu’il y a de plus classique. Sauf qu’ici, vous pouvez, toujours grâce à une appli, créer vos propres modes de vibration.

Car le principe des sextoys connectés, c’est de répondre au plus près aux attentes de l’utilisateur. Y compris en matière de santé et de performance sexuelle. On peut ainsi, par exemple, entraîner ou rééduquer son périnée grâce aux nouvelles technologies. Avec Sexfit, on mesure les performances sexuelles de monsieur : calories brûlées, nombre de va-et-vient, vitesse, durée. Mieux (ou pire) : des modules d’entrainement sont disponibles et il possible de partager vos données sur… les réseaux sociaux.

Et oui, la mode est au me-myself-and-I. Jusqu’au ridicule. Vous détestiez déjà la mode des selfies. Vous allez haïr cet autre jouet 2.0 : car, croyez-le ou non, le Svakom Gaga Caméra Vibrator a été conçu pour filmer à l’intérieur du vagin pendant le coït. Non, nous n’avons pas les images !

2.0 et réalité virtuelle

La suite ? Elle va de soi. Car l’autre innovation en matière de plaisirs onaniques, c’est la réalité virtuelle. On imagine fort bien ce que produirait la combinaison entre le port d’un casque de réalité augmentée (3D) avec des sextoys connectés.

Mais peut-être existera t-il toujours une place pour l’amour physique ou même, rêvons un peu, pour les jpouets pour adultes de nos aïeux ?