On accuse régulièrement l’échangisme et le libertinage de manquer de créativité et d’originalité. Sauf que le sexe, c’est d’abord ce qu’on en fait. Et si la plupart des lieux libertins de France font preuve d’un certain conformisme, d’autres, plus originaux, offrent des situations et des cadres différents aux fantasmes. Les endroits les plus originaux pour pratiquer le libertinage se trouvent dans toute la France.

1- La Baie des Cochons au Cap d’Agde

Le village naturiste du Cap d’Agde attire toutes sortes de libertins et libertines, venus de toute l’Europe. Parmi les nombreuses « attractions » échangistes, la plage représente sans doute le plus grand club coquin à ciel ouvert de France. Mais attention, il ne s’agit pas ici de la totalité de la plage naturiste.

baie des cochons Cap d'Agde

Coincée entre la réserve naturelle du Bagnas et la mer, on trouve ce que les libertins nomment la Baie des Cochons. Aucune référence castriste ici, puisqu’il s’agit de la petite partie de la plage naturiste où se sont installés les libertins, exhibitionnistes et autres voyeurs.

Un spectacle étourdissant vous attend ici tout l’été. Des centaines de couples coquins, entièrement nus, y côtoient des voyeurs en tenue d’Adam, dont le comportement masturbatoire a valu l’appellation de « singes ». Ici, on prend rendez-vous pour la soirée, mais pas seulement. Malgré l’interdiction formelle, on consomme aussi sur place.

2- Le Sun à Lyon

Dans les clubs échangistes de France, la déco, c’est un peu toujours la même chose. Sauf au Sun, à Lyon, qui a osé une décoration pour le moins « chargée ». Sur les traces des temples de Khajurâho, cet établissement tente une atmosphère pseudo-indienne. Personnellement, malgré le côté « too much » de la chose, je trouve ça plutôt réussi.

Voilà qui plaît, ou qui déplaît. Mais on peut, néanmoins, salué l’effort. Certains trouveront tout cela un peu kitsch, mais de notre côté, on apprécie la petite rivière au milieu des statues hindoues plus ou moins réussies. Quand on a fait sa culture érotique avec le Kamasutra, le Sun a quelque chose d’excitant.

3- L’après-midi mousse au Cap d’Agde

Retour dans le quartier naturiste du Cap d’Agde, où se tient tous les après-midis une fête un peu spéciale. C’est le club libertin Le Glamour, un monument du libertinage à la française qui attire, avec son après-midi mousse, des centaines de couples coquins.

Ici, les couples sont entièrement nus et s’ébattent dans la mousse projetée par de grands canons. Et quand ils en ont assez de faire frotti-frotta, ils partent soit se détendre dans le jacuzzi, où l’ambiance est également très chaude, soit rejoindre les nombreux coins-câlins. Couples échangistes, starlettes du porno en goguette, c’est « the place to be » au Cap d’Agde.

4- Le Love Hotel à Paris

Situé dans le même immeuble que le fameux sexshop Club88, dans la non moins fameuse rue Saint-Denis, le Love Hotel consiste en un concept importé du Japon. Cet établissement met à votre disposition des chambres, étudiées spécialement pour titiller vos fantasmes. Nous ne sommes pas a priori dans un lieu de rencontres libertines. Mais le lieu accueille bien évidemment les groupes, si vous voyez ce que je veux dire.

Côté Love Rooms, comme on appelle les chambres, le dépaysement est à l’ordre du jour. Faites votre choix. Du psychédélique au BDSm, en passant par la case africaine ou le décor Bollywood (qui nous rappelle quelque chose, voir ci-dessus), il y en a pour tous goûts. Une vingtaine d’univers se tiennent à votre disposition.

5- Le Rocher du Secret sur l’Ile du Levant

Mais si vous préférez une vraie évasion, c’est sur l’Ile du Levant, le paradis du naturisme, qu’il vous faut vous rendre. Sur place, un hôtel libertin vous attend, avec son club échangiste et son restaurant propice aux rencontres : le Rocher du Secret.

Impossible de raconter l’ambiance sur l’île. Ici, contrairement au Cap d’Agde, pas (ou peu) de conflits entre les purs naturistes et les libertins. Sans compter que sur Héliopolis, le quartier naturiste de l’île, on ne tombe pas dans l’horreur architecturale de son cousin agathois.

6- les campings libertins de France

Le confort d’un hôtel ne vous sied pas ? Vous préférez peut-être les charmes du camping. Pas de problèmes : la France comptent quelques campings ouvertement libertins. Mieux, il s’en ouvre pratiquement un nouveau tous les étés.

Terre de Soleil Pinet

Certains de ces campings, comme Terre de Soleil (Pinet – 34), sont réservés aux couples hétéros. D’autres accueillent également les hommes seuls : le Diamant Noir (Sainte-Alvère – 24), la Roseraie (Brugheas – 03) ou le Ran du Chabrier (Saint-Privat – 30).

7- Le WE Club à Paris

Si les clubs échangistes parisiens se distinguent surtout par leurs tarifs prohibitifs, le WE vaut tout de même le coup d’œil. Mais attention : mieux vaut aimer la marche à pied, et ne pas avoir peur des escaliers.

Car l’originalité de cet établissement tient dans le fait qu’il occupe la totalité d’un hôtel particulier. Et il se trouve que le bâtiment distribue des pistes de danse et autres alcôves libertines sur pas moins de dix étages.

8- Le Bois de Boulogne

S’il y a bien un lieu de sexe connu en France, c’est évidemment le Bois de Boulogne. Et on y trouve un peu : prostitution classique, prostitution de travestis, cruising gay. Depuis, Catherine Millet et sa vie sexuelle, le grand-public sait qu’on y pratique aussi le libertinage hétéro.

Le problème avec le Bois de Boulogne, c’est que les lieux de drague sont connus. Y compris de la police. Du coup, ils varient souvent. La Porte de la Muette reste le plus connu de ces lieux libertins. Et c’est sans doute là qu’on a le plus de chances d’y croiser des couples.

9- Les salons de l’érotisme

Depuis quelques années, les salons de l’érotisme divers et variés se multiplient en France? Mais saviez-vous que certains d’entre eux sont aussi des lieux de libertinage. Des lieux itinérants en quelque sorte. Toutefois, cet aspect des choses est très encadré. N’allez pas exhiber votre sexualité dans les allées du salon !

Les salons SoSexy, en particulier, organisent le samedi soir, quelque soit la ville fréquentée, un « after clubbing ». Inutile de vous faire un dessin quant à ce qui s’y joue…

10 – Un gîte rural

Pour finir, il faut bien citer l’article d’Esther sur les nouvelles formes de rencontres échangistes. Des types de rencontres qui ont des gîtes ruraux des repères pour le libertinage en France, souvent à l’insu de leurs propriétaires.

Moins anecdotiquement, le lieu le plus fréquent du libertinage reste le domicile. Et certains couples libertins n’hésitent pas à équiper celui-ci de coins-câlins, de saunas et autres bains à remous.

illustrations : X Reporters (lien réservé aux adultes), le Sun et Terre de Soleil