Il s’agit, selon moi, de l’un des plus grands auteurs de l’Histoire de la BD. Un trait fin, un sens aiguë de la narration, Hugo Pratt s’est fait une place à part dans le neuvième art. Pourtant, jamais son héros, l’iconique et séduisant Corto Maltese, ne sera figuré dans une scène érotique. Jamais ? Pas tout à fait. Car Corto Maltese n’est pas Tintin, et l’érotisme fait aussi partie de son riche imaginaire.

L’étrange pudeur de Hugo Pratt

Comment peut-on, quand on est un immense dessinateur comme Hugo Pratt, et qu’on a, on le sait, le goût des femmes et de l’érotisme, ne jamais figurer de scènes d’amour ou de sexe ? Que ce soit dans les albums de Corto Maltese, ou dans tous les autres, rares sont les moments où le dessinateur se laisse aller à quelques traits impudiques.

Hugo Pratt érotisme

Est-ce par pudeur ? Ou par simple souci de s’adresser à un large public, en esquivant les foudres de la censure ? Toujours est-il qu’un visage tendrement penché vers celui d’une femme reste un des « climax » érotiques de la vie amoureuse de Corto Maltese, dans les albums tout du moins. A l’instar de Tintin ou de Lucky Luke, Corto Maltese serait-il asexué ?

Les femmes de Corto Maltese

C’est en 1994 que, peut-être fatigué qu’on lui pose la question de la sexualité de son héros et alter-ego, Hugo Pratt publie Les femmes de Corto Maltese. A l’intérieur de ce portfolio commenté, des dizaines d’aquarelles, d’un érotisme assumé.

femmes Corto Maltese

On y découvre quelques-unes des héroïnes majeures des albums de Corto. Et on y comprend, comme on le pressentait déjà, qu’elles ont été ses amantes. Ici, pas de femme-objet : la maîtresse de Corto Maltese est forte, libre et indépendante. La femme désirable est une femme moderne.

Hugo Pratt et l’érotisme

C’est sans doute dans les collaborations avec d’autres que Pratt assouvira le plus son goût pour l’érotisme. La plus connue de ces collaborations aura lieu avec Milo Manara, le maître de la bande-dessinée érotique. Avec Un eté indien (1983-85) puis El Gaucho (1991-92), les deux stars de la BD italienne vont rapprocher leurs deux univers. Mais là encore, c’est Manara qui signe les dessins, d’un érotisme qu’on lui connaît bien.

un été indien érotique el gaucho érotisme Baffo sonnets érotiques

Finalement, c’est dans une collaboration posthume avec Giorgio Baffo, un poète vénitien du 18ème siècle, que Pratt démontrera pleinement son talent pour le dessin érotique. En illustrant par des aquarelles les Sonnets Erotiques (Vertige Graphic, 1994) de l’écrivain, le père de Corto Maltese assouvira finalement ses fantasmes d’artiste érotique.

A lire : Les Femmes de Corto Maltese, de Hugo Pratt, éditions Castermann, 1994.