Après les scopitones, ce fut au tour des clips vidéos d’assurer la promotion des musiciens. De l’ORTF à Youtube, les plus malins ont compris qu’une touche d’érotisme, en la matière, ne pouvait pas faire de mal. Marketing total ou véritable volonté artistique, voici 10 clips musicaux qui pourraient bien émoustiller votre libido.

1 – Mylène Farmer – Libertine (1986)

En France, Mylène Farmer est la reine des clips olé-olé. Et c’est donc en toute logique que Laurent Boutonnat conçoit et filme pour elle une véritable petite histoire. Cerise sur le gâteau, on y voit Mylène Farmer entièrement nue.

Après une première sortie du single, soldée par un échec commercial, le clip marque la seconde parution du titre qui, cette fois, remporte un vif succès. Sur fond de libertinage du 18ème siècle, la chanteuse, désormais rousse, énonce : « je suis libertine, je suis une catin ».

2 – Madonna – Justify My Love (1990)

Mais la véritable impératrice de la provoc’ sexe à travers des vidéos-clips, c’est bien sûr Madonna. Avec Justify My Love, le français Jean-Baptiste Mondino met en scène la Queen of Pop dans un film en noir & blanc où le sexualités se mêlent de manière troublante.

Là aussi, le succès est au rendez-vous. Mais c’est bien le clip qui fait parler de lui. Car si les paroles (Lenny Kravitz, Ingrid Chavez et Madonna) sont plutôt romantiques, les images, elles, sont carrément érotiques.

3 – Robin Thicke – Blurred Lines (2013)

Plus récemment, c’est Robin Thicke et Pharrell Williams qui défraient la chronique avec un clip où apparaissent des femmes nues. En fait, deux versions du film existent : l’une censurée, l’autre non. Pourtant, les images cadrent avec le thème de la chanson : une jeune femme qui n’ose avouer ses envies érotiques.

A noter que, en plus d’avoir soulevé les plus puritains des mouvements féministes, Blurred Lines a entrainé la condamnation de ses auteurs pour avoir plagié Marvin Gaye (Got to Give It Up).

4 – Nelly – Hot In Herre (2002)

Tout autant dans la ligne de mire des mouvements féministes, et sans doute cette fois à juste titre, les clips de rap commercial sont aussi très connus pour exhiber la beauté féminine.

Avec Hot In Herre, Nelly signe une sorte de « chef-d’oeuvre » du genre. On y voit des beautés sculpturales s’y déhancher de façon suggestive. Là encore, deux versions du film coexistent.

5 – S.Gainsbourg & J.Birkin – La Décadanse (1971)

Provocation toujours, avec La Décadanse de Serge Gainsbourg, qui invente une danse érotique en compagnie de Jane Birkin. Le scopitone est signé Jean-Christophe Averty et montre le couple s’adonnant à la chorégraphie très suggestive imaginée par Gainsbourg.

Deux ans après le scandale (et le triomphe commercial) de Je t’aime, moi non plus, Gainsbourg tente un nouveau « coup ». Mais pas du tout avec le même succès.

6 – George Mickael – I Want Your Sex (1987)

On reste dans le style mal rasé avec George Mickaël. Avec I Want Your Sex, au clip de promotion un peu moins explicite que le titre, le chanteur de Wham signe le début de sa carrière solo. La vidéo est plutôt coquine, mais les paroles plutôt puritaines, finalement : on y prône la monogamie.

Avec ce titre, et ce film, G.Mickaël devient un sex-symbol. Jusqu’à ce que, dix ans plus tard, la star ne soit obligée, suite à une affaire de mœurs de reconnaître son homosexualité.

7 – TATU – All The Things She Said (2002)

Les filles de t.A.T.u n’ont pas ce problème. Au contraire, leurs clips sont plutôt des manifestes de leur homosexualité. A grand renfort de baisers langoureux sous la pluie. Au point qu’on peut légitimement soupçonner un coup marketing.

Avec All The Things She Said, en tout cas, ça fonctionne : les lesbiennes assumées de TATU (Ta Lyubit Tu, celle-ci qui aime celle-là en russe) s’emparent des hits parades de toute l’Europe. Avant de faire long feu…

8 – Adanowsky – Would You Be Mine (2014)

C’est plus hétéro – et plus explicite – pour Adan Jodorowsky, alias Adanowsky, dans la vidéo qui illustre son titre Would You Be Mine. On y voit le chanteur himself faisant l’amour à sa dulcinée. Rien que ça.

Acteur, chanteur et musicien français d’origine chilienne, Adanowsky reste dans son univers. Il s’était déjà fait connaître avec J’aime tes genoux, vidéo dans laquelle on le voit regarder sous les jupes des filles.

9 – Guesch Patti – Etienne (1987)

Un univers coquin, érotique, fripon qui n’est pas étranger à Guesch Patti. Son tube, Etienne, est servi par une vidéo qui reste dans beaucoup de mémoires. Dans une ambiance troublante, la chanteuse y effectue un striptease étrange.

Guesch Patti, chorégraphe et danseuse de profession, et sa réalisatrice Lydie Callier servent ici des textes tout aussi troublants.

10 – Les Fils du Calvaire – Rester avec Toi (2015)

Mais l’ère du clip à la papa est terminée. Place à la vidéo 2.0. A laquelle s’essaient Les Fils du Calvaire, avec Rester avec Toi. Le film est tellement explicite qu’il est diffusé au grand public en version cryptée. Pour le voir en version érotique, il faut rejoindre le site web dédié.

Si vous êtes majeur, nous ne saurions trop vous conseiller de cliquer effectivement le lien (en haut de la vidéo). Il vous y sera proposé deux clips – l’un gay, l’autre hétéro – de la même chanson, en version interactive !